20 000 PERSONNES A BEZIERS LE 17 MARS 2007 POUR L'OCCITAN
LES ECHOS

CAMPANHA GENERALIZADA DE SOSTENS /  CAMPAGNE DE SIGNATURES


ANEM ÒC!  CONTUNHEM ! (cliquez !)




LES ARCHIVES DE CARCASSONNE (Octobre 2005)



Ajoutez "CREO-MP / FELCO" dans votre carnet de favoris. Cliquez icí



NOUVEAUTES

Aller sur le forum
Ensenhament de l'occitan: per una ofèrta vertadièra
Il faut renouer avec les mesures qui au cours des trente dernières années et dans une continuité d’inspiration transcendant la diversité des opinions des ministres ont amélioré le statut et l’enseignement des langues et cultures régionales en revenant sur ce qui les dévalorise actuellement dans de système éducatif.

au niveau du Ministère de l’Education Nationale :
Nous demandons :
- que l’Etat réaffirme son engagement pour la transmission d’un patrimoine national menacé( lien avec les textes internationaux) ainsi que l'intérêt éducatif des langues régionales (comme le faisait la circulaire de 1995) ;
- qu’une nouvelle circulaire affirme une politique d’offre, afin d’élargir les possibilités, améliorer la structuration et l’articulation avec les autres disciplines ;
- que la plus grande vigilance soit exercée sur tous les nouveaux textes pour qu’il n’oublient pas les langues régionales ou qu’ils n’aient pas d’effets pervers contre elles comme cela a été le cas ces dernières années ;
- que des groupes de travail sous l’égide de la DESCO soient organisés, avec un calendrier sur 2007-2008 sur les thèmes suivants :
• Intégration des cultures et langues régionales dans le volet « culture humaniste » : école et collège
• Développement de l’enseignement bilingue à l’école et suivi en collège et lycée
• Elargissement et valorisation de l’offre en collège et lycée
- que des signaux soient donnés : une déclaration ministérielle exprimant cet engagement et quelques mesures signes immédiates ;
- que des moyens spécifiques, à la hauteur des enjeux, soient accordés, notamment dans le cadre d’un plan interacadémique pour l’occitan.
- Au plan général :
Nous demandons la promulgation d'un véritable cadre législatif approprié. Depuis la loi Deixonne de 1951, plus de 45 propositions de loi ont été déposées, sans être jamais mises à l'ordre du jour des travaux de l'Assemblée.
Aujourd'hui, la récente ratification par la France de la Convention de l'Unesco sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles offre une possibilité nouvelle.
Au cours de la campagne pour l'élection présidentielle, l'actuel Président de la République avait envisagé la préparation d’une loi. Nous souhaitons vivement que cette annonce débouche sur la rédaction d' un texte législatif, cohérent et généreux, qui donne enfin à nos langues de France, l'occitan en particulier, le statut et la place dans la culture nationale qu'elles méritent, et ce au service de tous.
[consulter le dossier complet remis au ministre]



« Eduquer, ce n'est pas remplir un vase, c'est allumer un feu. » Montaigne